La réussite à un examen se prépare, d’autant plus qu’on rencontre des difficultés en cours d’année. L’épreuve de philosophie du Baccalauréat n’échappe pas à la règle en raison même de ces représentations communes, qui la font paraître proprement insurmontable à beaucoup d’élèves. Commençons par nous mettre à la place du correcteur :



Voici un message reçu il y a quelques jours d’une élève de TRH que je ne nomme pas, et dont je corrige l’expression, l’orthographe et la syntaxe :

« Vous nous donnez un sujet de DM avec des questions que nous ne comprenons pas, et nous n’avons fait aucun cours. Comment voulez-vous que nous réussissions ? Vous nous avez seulement donné un exemple de Lire la suite


Lors de la dernière session, chaque correcteur pouvait remarquer à la lecture du troisième sujet la formulation de la consigne officielle :

« Pour expliquer ce texte, vous répondrez aux questions suivantes, qui sont destinées principalement à guider votre rédaction. Elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et demandent que le texte soit d’abord étudié dans son ensemble. »

Lire la suite


Durée de l’épreuve : 20 mn de préparation – 20 à 25 mn d’interrogation.

Avant la préparation, et après avoir vérifié votre identité et votre convocation, l’examinateur vous impose ou choisit avec vous un passage précis du texte présenté. Il est utile de l’avoir en double exemplaire, de manière à permettre à l’examinateur de suivre votre explication.

Lire la suite